Banques ou courtiers, que choisir ?

Votre compromis est signé, Félicitations !

Il ne reste plus qu’à choisir l’établissement qui financera votre achat.

Deux solutions s’offrent à vous : Faire le tour des banques en commençant par la vôtre, chose fastidieuse et chronophage ou faire appel à un courtier et payer ses services.

Mon avis personnel :

Avec le recul et l’expérience, je peux vous certifier que les dossiers montés par les banques et respectant les délais stipulés dans les compromis sont rares !Contrairement aux courtiers qui obtiennent généralement votre prêt en temps et en heure, la question c’est comment ? sachant que le courtier est un maillon supplémentaire qui devrait normalement allonger et non raccourcir les délais.

Pour comprendre j’ai tout simplement posé la question au mieux placé, mon courtier !

L’explication :

À l’origine les courtiers n’existaient pas , il s’agit d’un métier inventé de toute pièces…par les banques ! Eh oui, vous l’avez sans doute remarqué depuis quelques années, nos banques aujourd’hui vendent du prêt, de l’assurance, de la téléphonie, du placement et toutes sortes de produits qui n’ont plus rien à voir avec le métier de base, le crédit.

Les banques on fait le choix d’externaliser au fil des années les compétences liées au montage d’un dossier de prêt afin de réaliser des économies ! Exit le banquier bien payé, compétent, qui gère votre épargne et vous conseille pour votre bien et bonjour aux « nouveaux banquiers » qui ne pensent qu’à vous vendre toujours plus de produits pour gonfler leur salaire en fin de mois.

Il y a quelques années lorsque vous réclamiez un prêt à votre banquier, celui-ci rassemblait vos documents et savait vous dire si OUI ou NON votre prêt serait accepté.Aujourd’hui rares sont les banquiers qui se mouillent, ils rassemblent les pièces et font simplement remonter le dossier à leur hiérarchie pour analyse, ce qui prend du temps…

Certains diront que j’extrapole sans savoir et pourtant c’est le discours qui ressort lorsqu’on pose la question…

C’est donc là que le gain de temps s’effectue ! Car le courtier est capable de tout faire lui même et vous délivrer via son expérience, un avis favorable ou non très rapidement . 

Prendre un courtier c’est :

  • Gagner du temps 
  • Comparer les offres des différentes banques et gagner de l’argent
  • Avoir un professionnel qui saura comment monter votre dossier pour faciliter l’acceptation de votre prêt
  • Être accompagné et rassuré tout au long du processus

Les prix varient mais en moyenne un courtier facture entre 1000 et 3000€ TTC

Il est bon de noter que certaines banques comme le crédit agricole ne travaillent pas avec les courtiers et malgré les généralités résumées dans cet article il existe encore des banquiers compétents ici et là.

Alors certains diront que nous, agents immobiliers, favorisons les courtiers car nous sommes rémunérés comme apporteurs d’affaires par les courtiers.Pas du tout ! Certes, c’est la cerise sur le gâteau, mais nous, nous voulons la même chose que nos clients acheteurs, un dossier clean et un prêt accordé dans les délais, c’est tout ! Et en plus, l’acheteur peut comparer les offres grâce aux services de son courtier, c’est donc pour moi un partenaire tout aussi important que l’agent immobilier.

La petite histoire…

Pour la petite histoire, j’ai souvenir d’un client devenu ami aujourd’hui a qui j’ai vendu son premier investissement locatif, un lot de 3 studios.J’avais recommandé mon courtier à mon client qui a sollicité ses services et obtenu son prêt.

Un an plus tard, mon client est revenu me voir pour lui trouver un second investissement mais cette fois-ci, sans vouloir passer par le courtier pour éviter les frais, sa banque lui avait donné le feu vert pour un second achat.

Mon réflexe fut d’appeler notre courtier commun qui de mémoire lui avait recommandé d’attendre plus longtemps de manière à solder certains prêts en cours avant de racheter de l’immobilier.Après discussion, mon courtier m’a confirmé qu’il était trop tôt pour mon ami de se relancer dans un achat et que le refus de prêt lui pendait au nez…

J’ai malgré tout fais confiance à mon client et lui ai trouvé son second investissement, compromis signé et trois mois plus tard vous connaissez déjà la suite…refus de prêt par cette même banque qui lui avait dit oui 3 mois plus tôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.