Immobilier Soissons : Tout savoir sur l’assurance emprunteur

Dans le cadre d’un prêt immobilier, il est demandé par l’organisme prêteur de souscrire une assurance emprunteur. Bien que non obligatoire, elle reste exigée afin d’accéder à cet emprunt car elle garantit au prêteur le remboursement du prêt en cas d’incapacité de le rembourser par l’emprunteur. Cette assurance, longtemps seulement proposée par les organismes emprunteurs, est depuis ouverte à la concurrence et bien plus flexible. Des avancées à l’origine de possibles économies non-négligeables.

Qu’est-ce-que l’assurance emprunteur ?

L’assurance emprunteur est un contrat exigé par les organismes prêteurs dans le cadre d’un prêt immobilier. Le montant de ses cotisations est inclus dans les mensualités du prêt. Cette assurance offre une protection à l’emprunteur en cas d’aléas de la vie et une sécurité pour la banque prêteuse. Elle comporte plusieurs garanties, pour certaines optionnelles :

  • La garantie Décès 
  • La garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie 
  • La garantie Incapacité Temporaire Totale
  • La garantie Invalidité Permanente Totale ou Partielle
  • La garantie Perte d’emploi

Selon les cas, l’assurance rembourse le montant du capital restant dû ou de certaines mensualités si l’incapacité de payer ces dernières reste temporaire. Concernant la garantie Perte d’emploi, elle est optionnelle et intervient en cas de licenciement.

Comment est calculé le tarif de l’assurance emprunteur ?

Le montant des cotisations de l’assurance emprunteur dépend de plusieurs facteurs :

  • Montant et durée du prêt immobilier ;
  • Garanties souscrites ;
  • Profil du ou des co-emprunteurs : situation familiale, âge, profession à risques ou non, activités de loisirs à risques ou non, état de santé.

Quelles évolutions législatives ont marqué l’histoire de l’assurance emprunteur ?

Ces 10 dernières années, l’assurance emprunteur a connu plusieurs évolutions allant dans le sens des consommateurs. Elle est aujourd’hui ouverte à la concurrence et plus flexible ce qui offre aux emprunteurs plus de liberté. Voici un bref aperçu des lois qui ont favorisé ces évolutions successives entre 2010 et 2018 :

  • Avant 2010 et la loi Lagarde, les organismes prêteurs étaient les seuls à pouvoir proposer une assurance emprunteur pour un prêt immobilier. Depuis cette loi, la concurrence a été ouverte aux dites délégations d’assurances. 
  • En 2014, la loi Hamon met en avant la possibilité de changer d’assurance de prêt au cours de la première année après signature du prêt immobilier. Une loi qui offre plus de liberté aux emprunteurs qui n’avaient pas forcément le temps de comparer plusieurs devis d’assurances avant de signer leur prêt, et donc de profiter de la loi Lagarde.
  • En 2018, l’Amendement Bourquin étend les fondements de la loi Hamon. Il est désormais possible de changer d’assurance emprunteur chaque année en respectant un délai de préavis et certaines conditions contractuelles.

Comment réaliser aujourd’hui des économies avec l’assurance emprunteur ?

L’ouverture à la concurrence de l’assurance emprunteur a permis de faire baisser certaines cotisations. Les différences de tarifs se perçoivent entre tous les acteurs. Pour réaliser des économies, il suffit donc de prendre le temps de comparer les tarifs entre plusieurs propositions de banques ou d’assureurs. Attention aussi a prendre connaissance des conditions de résiliation du contrat en cours et aussi à respecter une règle importante : dans le cadre d’un changement d’assurance emprunteur, les garanties du nouveau contrat doivent au moins être identiques ou similaires aux garanties de l’ancien contrat. Il est donc possible de changer pour les mêmes garanties, pour des garanties supérieures, mais pas pour des garanties inférieures.

Les comparateurs, les simulateurs et les courtiers en assurance s’imposent aussi comme un atout dans cette quête au meilleur rapport garanties / prix. Ces spécialistes étudient le profil des emprunteurs, recueillent les informations nécessaires et sont à même de comparer plusieurs offres concurrentes afin de sélectionner celle qui correspondra le mieux à l’emprunteur. Un gain de temps et généralement d’argent à la clé !

Une étude récente, a révélé des écarts de prix importants entre plusieurs offres d’assurances emprunteurs proposées par des banques ou des assurances. Pour un prêt immobilier de 200 000 euros contractés sur 20 ans l’économie moyenne constatée tourne autour de 6 500 €. Une somme non négligeable qui offre la possibilité aux propriétaires de réaliser des aménagements toujours bienvenus pour un bien encore plus cosy.

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.