Acheter son bien de particulier à particulier, bon ou mauvais plan ?

La majorité des acheteurs tentent de trouver leur bonheur de particulier à particulier afin de réaliser des économies.

Beaucoup se concentrent à éviter les honoraires d’agence sans pour autant mesurer la valeur du service rendu, et foncent tête baissée dans un marché où les prix se retrouvent fixés par les vendeurs.

Alors le PAP, bon ou mauvais plan ? Je vais tenter de vous répondre en toute objectivité.

Par exemple…

Quoi de plus explicite qu’un exemple concret que nous rencontrons chaque jour, nous les professionnels de l’immobilier, pour comprendre les subtilités et le paradoxe financier de notre métier.

Imaginez un propriétaire souhaitant vendre sa maison, il contacte 3 agences pour faire estimer son bien.

Les 3 agences sont unanimes, le bien est estimé 210k -215K net vendeur pour être affiché 225 750€ (5% d’honoraires sachant que la moyenne nationale constatée est à 4,89% ), prix cohérent face au marché actuel.

Malgré les estimations, le propriétaire souhaite obtenir 230 000€ net vendeur de son bien ( et donc 241 500€ frais d’agence inclus ) et confie 3 mandats simples aux agences (les agences acceptent le prix, marché difficile oblige…).

Sur le marché, le bien se retrouve donc en agence à 241 500€ FAI et le propriétaire annonce son bien à 235 000€ sur sa propre annonce ( concurrence totalement déloyale du vendeur que nous constatons tous les jours ! ) 

Sur le web, l’acheteur repère le bien dans une des trois agences ! mais au lieu de la contacter, sa cupidité (humaine vous allez me dire, j’aurais instinctivement fait de même si ce n’était pas mon métier) le pousse à rechercher si le bien n’est pas directement mis en vente par son propriétaire et là BINGO ! 241 500€ en agence, 235 000€ en passant directement par le propriétaire, la question ne se pose donc pas: il contacte le vendeur pour visiter.

Deux jours plus tard, après négociation, le bien est vendu 230 000€.

Les acheteurs sont persuadés d’avoir évité les 11 500€ d’honoraires, en plus, ils ont réussi à négocier 5000€ sur le prix, MAGNIFIQUE !

Le vendeur quant à lui, a vendu son bien 15 à 20 000€ au dessus des estimations, il est heureux.Il a pu bénéficier à 70% du travail des agences, sans payer 1€ !

Les agences, elles, se sont déplacées, ont estimé, mis en valeur et dépensé leur argent en publicité…pour RIEN ! Ce sont les grandes perdantes.Elle ont créé de la visibilité en communiquant sur le bien et la sensation de “fausse” bonne affaire aux yeux de l’acheteur.

La morale ?

Si l’acheteur avait contacté l’agence, il aurait acheté le bien 5 à 10 000€ moins cher ( à son juste prix ), et ce, honoraires inclus tout en ayant bénéficié des services de l’agence.Le grand gagnant n’est autre que le vendeur.

Acheteurs n’oubliez pas , un agent immobilier est un intermédiaire qui ne penche ni vers vous ni vers le vendeur, il est là pour :

  • Gagner sa vie et vivre de son travail.
  • Agir comme intermédiaire et faciliter la relation Acheteur-vendeur dans les négociations.
  • Sécuriser les transactions.
  • Vendre rapidement grâce son réseau, sa communication, sa mise en valeur.

Vous comprenez désormais pourquoi les agences veulent travailler en exclusivité avec les vendeurs : Servir de leurre et d’agence de com’ gratuite n’est pas très rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.